amarrage

IL FAUT Y CROIRE POUR LE VOIR !

Accueil » infos pratiques » Archives » « Je leur avais dit que je reviendrais »
Tous les événements

Rester en contact

  • Liste de diffusion

Voir aussi

Nos partenaires

« Je leur avais dit que je reviendrais »

Jonathan est arrivé un jour de mars au centre Carrefour Jeunesse, avec pour seul bagage, deux fontes fixées à son vélo. Ce jeune rasta de 20 ans avait déjà deux ans de voyage dans les jambes.

L’idée de descendre en Afrique à vélo est née, il y a quatre ans, lors de son premier séjour au Niger avec Africapsud. « Je leur avais dit que je reviendrais » confie Jonathan. « Je savais que je retournerais en Afrique, le projet a germé dans ma tête pendant que je terminais mes humanités ». Après pas mal de recherches sur internet, cet écolo dans l’âme a décidé de s’acheter un vélo pour descendre par la route de manière écologique. « Ca a toujours été comme une évidence ».

Passionné d’agriculture bio, Jonathan va à la rencontre des agriculteurs et travaille dans des fermes. Adepte aussi de jonglerie, il a travaillé dans des écoles de cirque, au Sénégal et à Konakri.

Pendant un mois, Jonathan a logé dans la chambre des invités de Carrefour Jeunesse et s’est rendu utile ici et là, en contrepartie : « c’est comme ça que je voyage, les gens m’invitent, je leur rends service quand c’est possible (…) j’ai dépensé moins de 1500€ en deux ans sur la route, c’est surtout les visas qui sont chers ! »

Hier, Jonathan a été aperçu sur la route de Djougou dans le nord du Bénin par Boris, éducateur à Cap Solidarité. Il prévoit d’arriver à « Carrefour jeunesse Niger » dans quelques semaines… ensuite il remontra tranquillement vers la Belgique où il projette d’arriver pour les fêtes. « Je pense que le retour ne sera pas facile mais je verrai bien, il faudra se réhabituer. J’ai aussi plein d’idées pour me réinstaller plus tard en Afrique ».

Nous soutenir | Plan du site | À propos de ce site | Intranet