amarrage

IL FAUT Y CROIRE POUR LE VOIR !

Accueil » infos pratiques » Archives » Africapsud, un projet qui vaut la peine d’être vécu...
Tous les événements

Rester en contact

  • Liste de diffusion

Voir aussi

Nos partenaires

Africapsud, un projet qui vaut la peine d’être vécu...

Le groupe des Coméléons est un groupe de jeunes Liégeois qui a participé à un séjour d'immersion durant l'été 2014. Ils livrent ici un témoignage poignant de leur expérience de rencontre.

La création de notre groupe Coméleons, nous nous sommes montrés fort motivés et dynamiques. Nous nous sommes rencontrés à plusieurs reprises pour promouvoir notre projet et notre programme d’activités. Nous nous sommes également mobilisés et investis collectivement pour récolter des fonds. Nous avons notamment organisé une soirée Colorful, une journée récréative d’initiation à la culture africaine ainsi que des ventes de calendriers, de vins et de bics et de pâtisseries à un marché artisanal. Il va sans dire que nos efforts ont été fortement récompensés puisque nous avons réussi à récolter la somme de 3855€. Avec cette recette, nous avons pu financer une partie de notre voyage et acheter du matériel pour la concrétisation de notre projet. Et, c’est sans compter les nombreux dons de lots, de jeux et de fournitures scolaires qui nous ont été offerts par les magasins de notre région. Un vrai travail d’équipe qui a porté ses fruits et qui n’a fait que renforcer la cohésion de notre groupe.

Le 2 août, nous étions fin prêts à vivre « l’aventure africaine » et nous nous sommes envolés pour le Bénin pour y vivre une des plus belles expériences de notre vie... Durant deux semaines, nous avons alors vécu une expérience d’immersion hors du commun, une expérience riche en valeurs, en rencontres et en découvertes. Dès le début, nous avons été plongés dans ce décor tropical et sableux, nous avons été accueillis par les sourires des enfants et bercés par les rythmes africains.

Animations des enfants au sein de Carrefour Jeunesse et dans les petits villages de Comé, Jeudi des Olympiades, Vendredi des artistes, danse et musique africaine, nuitée dans un village de pécheur, visite du patrimoine culturel, journée d’immersion métier, soirée-débat avec nos correspondants, confection de costumes traditionnels... tel est devenu notre quotidien !

Avec nos correspondants béninois, CASAV, nous nous sommes aussi rendus à l’orphelinat Béthania situé non loin de Comé pour y mener un programme d’animation "HAKUNA MATATA" avec les enfants. Ensemble, nous avons animé un grand jeu, confectionné des masques, concrétisé une fresque du Roi lion et fêté le carnaval autour d’une dégustation de gaufres et de Sirop de Liège. Quelle joie de voir ces enfants danser, découvrir, s’amuser et s’émerveiller aux sons des sifflets et sous la chute des confettis. Quelle satisfaction, quel plaisir pour les Coméléons de partager ces moments de bonheur !

Mais, notre aventure va bien au delà de tout cela ! Si ce projet nous a permis de découvrir une autre culture et de faire des rencontres inoubliables, il nous a également permis de nous ouvrir à d autres réalités, de nous confronter à des modes de vie et à des conditions d’existence bien différentes... Un telle aventure nous sort de notre confort routinier et de notre société de consommation « éternellement insatisfaite » pour nous ramener à « l’essentiel », à des précieuses valeurs bien souvent négligées par le matérialisme et l’individualité. Elle nous permet de nous décentrer de nous-mêmes et de relativiser par rapport à notre propre quotidien. Elle nous fait ainsi prendre conscience « des chances que nous avons », que « l’herbe n’est pas plus verte ailleurs » et que nous devons apprendre à nous satisfaire ce que nous possédons.

« Ebola par-ci ! Ebola par là ! »... Nous ne pouvons nous empêcher de parler de ce virus ravageur tellement il a fait l’objet de discutions et d’angoisses durant notre séjour. Plongés en plein cœur de l’Afrique de l’Ouest, en terre inconnue, loin de nos proches, à quelques kilomètres de cette épidémie meurtrière, privés quelque peu d’informations, nous ne pouvons cacher que la peur a été présente, parfois très vive ! Mais grâce à une gestion positive du groupe, à la fusion des énergies de l’équipe belge, de celle du Bénin et des responsables de groupe, nous avons pu surmonter la crise et plus encore, nous surpasser personnellement en situation inconnue. Aujourd’hui, nous sommes fiers d’avoir été jusqu’au bout de notre périple et nous sommes certains que notre histoire n’aurait jamais été aussi « coméléonesque » sans ce chapitre Ebola !

Il est bien difficile de résumer notre séjour en quelques lignes tellement les péripéties sont nombreuses et les émotions vives. Mais une chose est sur, le projet Africapsud mérite d’être connu, plus encore, il vaut la peine d’être vécu. Nous encourageons alors tous les jeunes mais aussi les futurs accompagnateurs à prendre contact avec les responsables d’Africapsud et à vivre cette expérience fantastique...

Pour finir, nous tenons à remercier nos familles et amis qui nous ont soutenus tout au long de notre projet, tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à sa concrétisation mais aussi Sylvestre et l’équipe Africapsud. A présent, nous vous saluons et vous laissons sur ces quelques mots :

Les témoignages des jeunes

Lola, 15 ans : « On ne peut pas changer le monde mais le petit plus de bonheur qu’on a pu leur apporter, nous a apporté à nous le plus grand des bonheurs... »

Benjamin, 16 ans : « Le fait d’être parti pour donner de ma personne , d’avoir aidé la jeunesse Béninoise et de m’être rendu utile est très important à mes yeux. Jouer avec les enfants défavorisés, améliorer un tant soi peu leur condition de vie et contribuer à leur épanouissement a été une expérience enrichissante et gratifiante. Mais, apercevoir les sourires sur les lèvres des enfants a été la plus belle chose que je pouvais recevoir, le plus beau des remerciements ! »

Fatima, 16 ans : « J ai découvert l’Homme avec un grand H, avec toutes ses valeurs et ses richesses...et non l homme que notre société actuelle veut voir... »

Shanon, 17 ans : « Au départ, c’était : Partir au Bénin, y croire pour le voir... A présent , je peux dire : Partir au Bénin, le voir pour y croire. »

Sirio, 20 ans : « Si je devais résumer mon voyage en un mot , ce serait " la découverte". J’ai pu découvrir le Bénin, sa culture, ses habitants, sa coutume. J’ai pu me découvrir moi-même, cela m’a beaucoup fait grandir en maturité et humainement. Pourquoi ne pas renouveler l’ expérience et y retourner l’année prochaine avec un groupe d’aides-soignants !? »

Lionel, 24 ans : « Ce séjour a été bien plus qu’un simple voyage, il a été pour moi une découverte culturelle et personnelle. Dans ce cadre, je me suis senti mieux que chez moi après seulement quelques jours ... Et puis, ma première expérience comme accompagnateur fut une réussite. Malgré les petits problèmes individuels à gérer, le voyage a été un réel succès... »

Nathalie, 28 ans : « En tant qu’éducatrice spécialisée, il est motivant et passionnant de voir des jeunes volontaires coopérer et se battre pour une bonne cause. Cela donne du peps à une profession bien souvent écorchée par la désillusion. Je suis vraiment fière de l implication et du parcours des Coméléons ! Une nouvelle devise est née : Toujours aller au delà... Observer plus loin, penser plus grand et agir plus fort... »

PARTIR AU BENIN | Nous soutenir | Plan du site | À propos de ce site | Intranet